Quiz : Batman serait-il hors-la-loi ?

Auteur : Spider Bergerac

Amis lecteurs, une fois n’est pas coutume, et à la suite de la lecture de l’article « Un justicier serait-il hors-la-loi ?», voici un quiz pour se tester, et savoir si, dans les cas suivants, un justicier agirait légalement, ou illégalement (il est préférable d’avoir lu l’article avant de continuer).

Nous allons présenter plusieurs situations impliquant Batman, le justicier ultime, le seul rempart contre la folie de Gotham, l’homme qui passe ses nuits habillé en chauve souris à tabasser des gens, avec l’aide de gamins en collants… Je disais quoi sur la folie, déjà ?

Voici quelques cas, tous tirés de films ou de comics où le héros masqué apparaît. Les actions du plus grand détective du monde seraient-elles illégales ou non ? Évidemment, Batman dissimule toujours son visage. Dans la rigueur des principes, il serait donc toujours un délinquant aux yeux du droit positif français. Mais, dans l’intérêt du quiz, nous passerons outre cet élément.

 

Les questions :

-1er cas : Batman est dans sa Batcave (la grotte sous son manoir), quand soudain, ses pires ennemis (le Joker, Double-Face, l’épouvantail…) font irruption, armés jusqu’au dents. Avec l’aide de Robin, il inflige une sévère correction à ces malandrins, avant de les remettre à la police.

-2eme cas : Batman, pendant sa patrouille, tombe sur une bande de jeunes voyous, avec des couteaux qui agressent deux personnes. Il les dérouille.

-3eme cas : Batman, pendant sa patrouille, tombe sur des criminels qui transportent de la drogue, tous armés, pendant que Carmine Falcone, le parrain de la pègre, surveille tout depuis sa voiture avec son fusil. Le chargement est quasiment terminé, ils s’apprêtent à partir. Batman envoi les criminels au tapis, fait sortir manu militari Carmine Falcone de sa voiture avant de lui envoyer un coup de tête. Il le colle ensuite sur un projecteur pour attirer la police.

-4eme cas : Batman vient de voir un de ses amis se faire tuer sous ses yeux par le Joker. Il fonce sur ce dernier, le neutralise, le tabasse et manque de le tuer par strangulation.

-5eme cas : Batman se retrouve piégé dans un immeuble, cerné par des équipes du SWAT qui veulent l’arrêter, sans véritable fondement légal. Comme c’est Batman, il réussit à s’en tirer en envoyant la moitié des effectifs à l’hôpital.

-6eme cas : Batman réussit à trouver la cachette du Joker, en étudiant des indices dans sa Batcave. Il s’y rend sans prévenir la police, et arrête le malfaiteur.

 

Les réponses :

-1er cas : Batman est agressé chez lui. La menace est immédiate, la riposte est légitime et proportionnée. Les conditions de la légitime défense sont réunies.

-2eme cas : Batman intervient pour protéger des personnes qui se font agresser. C’est de la légitime défense d’autrui. Les critères de la légitime défense sont là aussi réunis.

-3eme cas : Il n’y a aucun danger dans l’immédiat, donc ce n’est pas de la légitime défense. Mais détenir des stupéfiants est un délit passible d’une peine d’emprisonnement, le fait d’en faire commerce également. Batman peut intervenir dans le cadre de l’article 73 du Code de procédure pénale qui permet d’appréhender un individu qui commet un crime ou un délit pour le remettre à un officier de police judiciaire.

-4eme cas : Le cas est plus compliqué. Le Joker a commis un crime en tuant l’ami de Batman. Mais Batman n’appréhende pas le Joker pour le remettre à la police, il le tabasse et manque de le tuer. L’article 73 CPP est inapplicable. Il serait possible de penser à la légitime défense d’autrui, mais son ami étant déjà mort, il n’y a plus de danger actuel. Lui-même n’est pas en danger, il n’y a pas de légitime défense de soi, pas plus que de légitime défense d’un bien. Dans ce cas précis, Batman agit comme un vengeur, et non pas comme un justicier. Il n’est donc pas dans les cas légaux qui empêchent l’engagement de sa responsabilité pénale.

-5eme cas : Le cas ressemble à de la légitime défense. Batman est attaqué, il se défend de manière proportionnée et immédiate. Cependant, le Code pénal prévoit que la légitime défense doit répondre à une attaque illégitime. Or, une arrestation par la police ne peut pas être légalement identifiée comme illégitime. Par principe, la police use légitimement de la Force, et elle est la seule à pouvoir le faire (avec les Jedis). Cependant, dans le comics d’où est issu cet exemple, il est possible de penser que les policiers agissent au-delà de ce que la loi leur permet. Il pourrait donc il y avoir légitime défense. Cas complexe… Laissons Surperman trancher !

-6eme cas : Le Joker est caché, mais il ne fait rien de mal. Il n’y a pas de menace, et pas de crime ou de délit flagrant (c’est à dire qui vient d’être commis). Batman n’a aucune légitimité à user de la force, seule la police aurait le droit de le faire.

 

Article rédigé par Spider Bergerac.


Pensez à vous rendre sur notre page Facebook ou sur notre compte Twitter et à vous y abonner pour vous tenir au courant de tous nos nouveaux articles ! Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux  😉

A bientôt !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑