(Vidéo) Conférence sur le tatouage criminel

Auteur : Benoît Le Dévédec

           Lors de la convention Paris Tattoo Ink, qui s’est tenue à Paris le week-end du 9 et 10 septembre, sous l’égide de l’association Tatouage et partage, j’ai eu l’honneur d’être invité par les organisateurs à participer en tant que chercheur à une conférence sur le tatouage criminel, aux côtés de deux tatoueurs : Bop John et son fils Greg.

           Ces derniers ont présenté leur initiative, unique en France, grâce à laquelle ils donnent la possibilité, à des individus incarcérés pour des longues peines, de bénéficier du travail de deux professionnels pour la réalisation de tatouages. Comme ils l’ont expliqué lors de cette conférence, cette démarche est loin d’être futile et anecdotique : elle permet à des personnes, qui demain seront en liberté, de préparer leur sortie, notamment en faisant recouvrir des tatouages anti-sociaux ou inesthétiques, ou bien encore en se faisant de nouveaux tatouages sur une peau v

ierge, comme se le ferait n’importe quel citoyen, dans des conditions d’hygiène toutes aussi bonnes et avec la même qualité. Cette démarche est essentielle pour leur réinsertion future dans la société, à laquelle la prison est censée les préparer.

           Quant à moi, je suis intervenu pour partager une partie des éléments figurant dans mon mémoire dont le sujet est « Le tatouage en criminologie ». Il ne s’agit ni d’une synthèse, ni d’un résumé, mais plutôt d’un rapide coup d’œil sur quelques points. Mon étude va, en effet, bien plus en profondeur que ce que j’ai pu exposer, et analyse des sujets que je n’ai pas pu traiter en si peu de temps.

21032854_10155236616118292_1465145221862641010_n            Il me semble que le point le plus important à retenir de cette conférence, c’est que le tatouage, qui s’est aujourd’hui démocratisé, « démarginalisé« , n’est pas un signe de criminalité ni, plus généralement, un signe négatif. Il est et a toujours été un marqueur social, voire un marqueur identitaire, qui en tant que tel, ne peut et ne doit pas être un outil de stigmatisation. Au contraire, il faut lui reconnaitre, pour certaines personnes, des vertus. Il peut en effet être une manière de se réapproprier son corps, son image, sa liberté, il peut être un exutoire à certaines frustrations, il peut être un moyen d’expression, ou tout simplement un ornement (parmi tant d’autres choses).

           Cependant, cela ne doit pas cacher le fait que certains groupes criminels utilisent effectivement le tatouage, et ce, en lien avec leur activités de hors la loi, pour différentes raisons et de différentes façons. C’est, par ailleurs, le sujet au cœur de mon mémoire : comment et pourquoi les prisonniers français, les prisonniers russes, les Yakuzas et les gangs hispano-américains pratiquent l’art du tatouage ?

           Vous pouvez visionner une captation de cette conférence dans la vidéo ci-dessous. La captation a été réalisée en partie avec un appareil photo et une autre partie avec un téléphone portable. Le rendu final du son et de l’image s’en ressent, mais le principal était, à nos yeux, de garder une archive de cette conférence. Nous vous remercions par avance de votre bienveillance.

 

Merci à la comédienne Tiffany Tourn pour son aide pour la captation vidéo !

 

Article rédigé par Benoît Le Dévédec


Pensez à vous rendre sur notre page Facebook ou sur notre compte Twitter et à vous y abonner pour vous tenir au courant de tous nos nouveaux articles ! Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux  😉

A bientôt !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑