Un procureur ne devrait pas dire ça

La procédure pénale française a, parmi d'autres, un fondement essentiel, celui du silence. En effet, qu'il s'agisse d'une enquête ou d'une instruction, les différents acteurs de ces procédures sont soumis à un secret professionnel. Si ce principe est régulièrement balayé par les journalistes, chose nouvelle, les procureurs s'y mettent aussi.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑